Cérémonie en l'honneur des lauréats au Concours National d'aide à la Création d'Entreprises de technologies innovantes

- Actualités de l'incubateur

Jeudi 8 Décembre à Sophia Antipolis. L’amphithéâtre des Lumières du CICA accueillait la fine fleur de l’innovation locale.

De la modélisation 3D à partir de simple photos et accessible à tous aux galettes pour lutter contre la bouche sèche en passant par des plateformes éoliennes flottantes, force est de constater que l’innovation en PACA porte sur des thématiques diverses et variées.

Et l’une des raisons à cela est que l’innovation est...

DSC_0120.JPG

Jeudi 8 Décembre à Sophia Antipolis. L’amphithéâtre des Lumières du CICA accueillait la fine fleur de l’innovation locale.

De la modélisation 3D à partir de simple photos et accessible à tous aux galettes pour lutter contre la bouche sèche en passant par des plateformes éoliennes flottantes, force est de constater que l’innovation en PACA porte sur des thématiques diverses et variées.

Et l’une des raisons à cela est que l’innovation est soutenue en PACA.

De nombreux dispositifs coexistent dans le but d’un développement facilité.

Parmi ces dispositifs, les incubateurs d’entreprises.

Sur les 12 lauréats PACA au CNCE 2011, onze étaient accompagnés par un incubateur : Incubateur Telecom ParisTech (MobiquiThings), Incubateur Impulse (Théravas, Genepred et PixinBio) et Incubateur Paca-Est (Ecoat, NeuroDiff, KneeGuard, AquabioMass, EasyCFD, Acute3D et Solidages).

Une cérémonie en leur honneur a donc été organisée à Sophia Antipolis en présence du Préfet des Alpes-Maritimes.

La cérémonie a été ouverte par Gérard GIRAUDON, Président de l'Incubateur Paca-Est :

Monsieur le Préfet des Alpes-Maritimes,

Monsieur le Vice-Président, représentant le Président du Conseil Général des Alpes Maritimes

Monsieur le Président de l’Université Nice Sophia Antipolis,

Madame la représentante du sénateur maire de Valbonne, vice-président de la Casa,

Monsieur le Sénateur honoraire Pierre LAFFITTE,

Mesdames et Messieurs les élus,

Chers collègues,

Mesdames et Messieurs,

En tant que Président de l’Incubateur Paca-Est co-fondé il y a 11 ans par l’UNS, l'USTV et l'Inria, j’ai le grand plaisir de vous accueillir, pour célébrer les lauréats de la Région PACA au Concours National de Création d’Entreprises de Technologie Innovante.

En effet, c’est la première fois que cette cérémonie en l’honneur des lauréats a lieu à l’Est de la Région PACA et je tiens à remercier Pierre Michel, le Délégué Régional à la Recherche et à la Technologie de cette initiative.

Il y a douze ans, la loi sur l’innovation et la recherche était à l’origine de dispositifs ayant pour but de faciliter le transfert et l’innovation liés à la recherche publique, notamment à travers la création d’entreprise pour créer emplois et richesse.

Parmi ces dispositifs, la création des incubateurs publics et la création du Concours National de Création d’Entreprises de Technologie Innovante doté financièrement par OSEO, démontrent aujourd’hui leur complémentarité puisqu’un grand nombre de projets lauréats du Concours sont accompagnés par les incubateurs régionaux Impulse et Belle de Mai basés à Marseille, l’Incubateur Paca-Est présent à Toulon, Nice et Sophia Antipolis et aussi par l’incubateur de l’école TelecomParisTech présent à Sophia Antipolis.

En 10 ans d’activité, l’incubateur Paca-Est a accompagné plus d’une centaine de projets, 73 créations d’entreprises dont 85 % sont toujours en activité qui emploient plus de 450 salariés. 8 acquisitions industrielles ont permis l’implantation de grands groupes internationaux dans la région, comme Dassault Systèmes à Sophia Antipolis qui a racheté Seemage, ou consolider leur implantation comme pour Alcatel-Lucent qui a racheté Openplug et Optis à Toulon qui a repris Simplysim.

L’incubateur Paca-Est est aujourd’hui hébergé sur près de 700m² ici même au CICA grâce au Conseil Général 06 et collabore avec les pépinières de Toulon gérées par TVT Innovation, Grasse et Nice Cote d’Azur.

Les dispositifs d’aide à l’innovation se sont professionnalisés et ont des résultats qui s’améliorent d’année en année.

Avec les investissements d’avenir, de nouvelles structures vont venir prochainement compléter le dispositif.

Je pense notamment à la création de la SATT (Société d’Accélération de Transfert de Technologie) PACA Corse dont l’action devra s’articuler avec celle des incubateurs publics

L’objectif que nous devons avoir est de rendre l’ensemble de la chaine de l’innovation plus performant, c’est une condition de notre réussite collective. L’ensemble de la Région Paca doit savoir en tirer le meilleur parti. L’innovation est une des clés essentielles de notre futur et le prochain programme cadre de l’Europe en fait son objectif principal.

La création d’entreprise est certainement l’une des voies les plus efficiente pour mettre des résultats de la recherche sur le marché. L’innovation est un processus complexe où les hommes et les femmes entrepreneurs, passionnés sont la clé si les dispositifs autour sont en cohérence pour les aider.

Les incubateurs publics et OSEO ont compris depuis longtemps que c’est leur objectif majeur.

Pierre Michel va nous présenter le Concours, puis Jean-Marc Battigello, Délégué Régional Oseo Innovation l’impact économique du Concours avant d’accueillir les lauréats PACA pour 2011 qui auront 2 ou 3 minutes pour se présenter.

Pierre ESCOUBAS, fondateur de la société Venometech et lauréat de ce concours en 2009 témoignera de son expérience et de l’apport du concours à son activité avant de laisser le mot de la fin à Monsieur Jean-Michel Drevet, Préfet des Alpes Maritimes, pour la clôture de cette cérémonie.

Je vous remercie très chaleureusement de votre présence et je laisse la parole au Délégué Régional à la Recherche et Technologie, Pierre Michel.

La parole est donnée à Monsieur Pierre Michel, Délégué Régional a la Recherche et la Technologie qui a présenté le Concours National d'aide à la création d'Entreprises de technologie innovante puis à Monsieur Jean-Marc BATTIGELLO sur l'impact économique du Concours.

 

La cérémonie a été clôturée par Monsieur Jean-Michel DREVET, Préfet des Alpes-Maritimes :

Lauréats du concours de l'entreprise technologique innovante - 8 décembre 2011

seul le prononcé fait foi

Monsieur le vice-président du Conseil général,

Monsieur le Président de l'Université,

Madame l'adjointe à l'économie,

Monsieur le Président de l'Incubateur PACA Est,

Monsieur le Délégué Régional à la Recherche et à la Technologie,

Monsieur le Délégué Innovation d'Oséo,

Mesdames et Messieurs les lauréats,

Mesdames et Messieurs,

C'est pour moi une grande fierté de rencontrer ces brillants esprits dont la valeur a été reconnue, et dont les idées ont été distinguées par le Concours National d’aide à la Création d’Entreprises de Technologies Innovantes.

1. Ce qui m'a immédiatement frappé, lorsque j'ai lu la liste des lauréats, c'est bien sûr l'incroyable diversité de vos projets. Diversité tout d'abord des domaines scientifiques dans lesquels vous exercez vos talents. Informatique, micro-biologie, pharmaceutique, mécanique des fluides... le champ est aussi vaste que mes interrogations à l'évocation de ces matières.

Diversité, ensuite, des critères qui vous ont été imposés. Car si vos projets ont émergé, parmi les plus de 800 qui ont été soumis à l'expertise du jury, c'est parce qu'ils sont complets. Sur le plan technologique évidemment, mais aussi financier, et tout simplement humain, la qualité de l'homme, de la femme ou de l'équipe qui le porte.

Diversité, enfin, des applications que vous envisagez. Monsieur PONS veut offrir au secteur du bâtiment de nouvelles solutions 3D de modélisation ; Madame PRECHEUR compose un remède contre la bouche sèche ; Madame PIERRE lutte contre la disparition des poissons grâce à la culture des algues ; et Monsieur CHOULET cherche à améliorer les performances des peintures en émulsion. De l'industrie à la santé en passant par l'agriculture et l'alimentation, ce sont chacun des champs de la vie et de l'activité humaine qui sont concernés.

Et c'est sans doute ce qu'il y a de plus séduisant dans tous vos projets : leur caractère extrêmement concret. Je ne compte plus le nombre de mes amis ou de mes collaborateurs qui auraient eu bien besoin, à un moment donné, d'un dispositif qui leur évite la rupture des ligaments croisés sur les pistes, Monsieur BEHR.

Et même lorsqu'il s'agit de mécanique des fluides, Monsieur DURAND, vous avez pour ambition de la rendre accessible aux profanes. Ou encore rendre exploitables des données complexes d'imagerie médicale, Monsieur CLATZ. Votre recherche est appliquée, incarnée, elle a vocation à servir, bientôt, très bientôt, l'économie et la société. Je vous en félicite.

2. Que vos idées et votre capacité à les mettre en pratique soient ainsi reconnues est le gage d'un bel avenir pour vos projets. Il ne s'agit pas d'une certitude, bien sûr, mais il est clair que vous êtes sur la bonne voie.

Et vous n'êtes pas seuls, sur ce chemin, vous êtes accompagnés. L’État l'a toujours fait, et puisque nous sommes dans l'amphithéâtre Lumière, on pourrait se demander ce que le génie de Louis et Auguste Lumière serait advenu, sans le soutien de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale. C'est dans les locaux de cette société que le premier film des deux frères a été diffusé.

C'est bien le sens de ce concours : découvrir et promouvoir les idées d'aujourd'hui et les projets innovants de demain. C'est aussi la mission d'Oséo : fournir aux entrepreneurs talentueux ce qui leur fait trop souvent défaut, le financement. Plusieurs centaines de millions d'euros y sont consacrées chaque année.

3. C'est enfin l'ambition, réussie, de l'incubateur PACA-Est de Sophia-Antipolis, depuis sa création en 2001. Monsieur Giraudon, votre structure est une passerelle qu'empruntent les technologies issues des laboratoires universitaires et organismes de recherche publics vers la création d'entreprise.

Et pas n'importe quelle entreprise, celles qui produisent de la valeur ajoutée à haute dose. Celles dont nous avons plus que besoin pour rester sur la frontière technologique et la repousser.

A une époque où l'on parle beaucoup d'orientation, de filières universitaires d'avenir et d'une barrière entre enseignement et entreprise qu'il s'agit d'abattre, votre présence au cœur de Sophia Antipolis, le fait que vous soyez entouré de tant de centres d'enseignement et de recherche prestigieux est, c'est évident, un positionnement d'avenir.

Enfin, l'incubateur ne mérite jamais autant son nom que lorsqu'il vous aide à anticiper l'avenir. J'ai entendu parler, Monsieur LABAT, de vos « minikonfs ». Si j'en apprécie le concept, je trouve surtout très intéressants les sujets que vous avez choisis. Et je constate que vous avez commencé l'année par le thème du recrutement, et que vous l'avez finie il y a 2 jours par celui de la responsabilité sociale.

Et c'est là que l'admirateur de vos projets scientifiques et technologiques reprend son rôle de Préfet, en charge de l'emploi dans le département. Vos idées sont accompagnées parce que l'entrepreneuriat innovant est un moteur de croissance, peut-être le plus efficace qui soit, certainement le plus prometteur.

Elles sont aussi accompagnées parce que l'Etat sait que, derrière chacune de vos idées, il y a des emplois. Je sais que les entreprises qui sortent de cet incubateur en créent en moyenne un peu plus de 7. Nous avons besoin de vos idées car elles sont une partie de la solution à la crise du marché du travail. C'est pour cela qu'il n'est pas prématuré de vous parler d'emploi et de responsabilité sociale. La question se posera, je l'espère, plus vite que vous ne le croyez. Si ce n'est pas déjà le cas.

D'ici là, je souhaite bonne chance à chacun d'entre vous, comme à tous les porteurs de projets que cet incubateur a pris sous son aile. Ayez conscience que la France compte sur vous. Je n'ai aucun doute que vous continuerez à vous montrer digne de cette confiance qui est placée dans vos idées, votre talent et votre travail.

Je vous remercie.