On parle d'eux

- Actualités de l'incubateur

Les entreprises dont la naissance a été soutenue par l'Incubateur Paca-Est ont une belle actualité : passage en revue de quelques unes d'entre elles...

Inalve (sortie IPE décembre 2017) a franchi une nouvelle étape en novembre avec l'ouverture sur Nice Eco Vallée de sa ferme pilote de production de microalgues. Cette ferme devrait s'agrandir à un hectare en 2021 afin de produire 1,2 tonnes d'algues par an. Fer de lance de la "blue economy", Inalve est d'autre part l'un des quatre lauréats du premier Blue Innovation Challenge de la Métropole pour son projet de développement d'un système d'automatisation prédictive pour la ferme. L'objectif final reste inchangé : cultiver des algues pour l'alimentation animale (aquaculture en particulier) et contribuer ainsi à nourrir la planète.

 

ExactCure (sortie IPE novembre 2018) a été distingué à de plusieurs reprises dans le dernier trimestre 2020. Avec son "jumeau numérique" qui permet la médication personnalisée, la startup s'est retrouvée entre autres en octobre dans la dernière ligne droite de la BFM Académie. Mais surtout, en novembre, ExactCure a remporté le 7ème Digital InPulse du chinois Huawei, concours qui lui ouvre les portes du marché chinois. Cerise sur le gâteau, en décembre, elle a été élue "startup de l'année" par le Club Eco Nice-Matin. ExactCure n'en reste pas là. Elle a prévu une prochaine levée de fonds de 5 M€ pour s'attaquer à l'international.

 

Mycophyto (sortie IPE juin 2018) s'inscrit dans le rosé. La deeptech sophipolitaine a mis au point une technique inédite à base de champignons microscopiques qui permet à l'agriculture de se passer d'engrais et pesticides tout en gardant les rendements. Une solution adaptée à de nombreuses cultures et qui peut également s'appliquer à la vigne. C'est ce qui est en cours d'expérimentation avec Mycovigne. Autour de Mycophyto, se sont regroupés trois autres acteurs : le Château Sainte Roseline dans le Var (l'opération se fera sur une de ses parcelles), le Centre du Rosé, institut de recherche sur l'excellence vinicole et le Crédit Agricole PACA qui finance.

 

Wever (sortie IPE juillet 2016), se met à l'heure du télétravail. Dès le début du second confinement, la plateforme de pilotage de la mobilité et du changement des comportements a voulu aider les entreprises à améliorer la mobilité de leurs salariés alors que le télétravail n'était désormais plus une option mais une obligation. Wever a ainsi proposé gratuitement son offre "wemote", une solution de pilotage de la mobilité et d’accompagnement individuel en contexte COVID. Lors de la première vague de confinement, la startup avait déjà apporté un soutien mobilité avec son offre Freemium pour les collectivités et entreprises. L'offre gratuite wemote est ouverte jusqu’au 15 janvier 2021.

 

Insight SiP (sortie novembre 2007) pousse un peu plus ses ventes à l'international sur l'Asie et l'Europe. Basée à Sophia, la société spécialisée dans la miniaturisation des modules RF, à base des technologies SiP ("System in package") a signé un accord de distribution avec Avnet Japan, un des principaux fournisseurs de solutions technologiques mondiales. Sur le marché européen, Insight SiP a renforcé sa présence dans la région DACH (Allemagne, Autriche, Suisse) avec le recrutement d'un directeur du développement commercial (Karsten Steinhorst) chargé d'appuyer la forte croissance des ventes dans cette région.

 

Videtics (actuellement en incubation), Sensoria Analytics (sortie octobre 2019) et epicnpoc (sortie mai 2020) participent au CES 2021 du 11 au 14 janvier, premier CES Las Vegas qui se jouera entièrement en digital pour cause de pandémie. Pour Videtics, c'est la première participation. La startup spécialisée dans les outils d'analyse vidéo par Intelligence Artificielle dévoilera sa solution destinée aux villes. Sensoria Analytics participait l'an dernier au CES en "présentiel avec Cardiosensy, sa solution non invasive pour la prévention des incidents cardiaques. Epicnpoc était déjà présent lui aussi l'an dernier à Las Vegas avec son cockpit de voiture futuriste réalisé pour Faurecia. A noter que la plateforme du CES restera ouverte du 15 janvier au 15 février 2021 pour prolonger le dialogue entre exposants et visiteurs.

 

Hoasys (sortie IPE juin 2020) est lauréat du 22ème concours d'innovation i-Lab dans la catégorie "Technologies médicales", prestigieux concours dont les résultats ont été dévoilés en novembre. Jeune pousse "deep tech" au croisement de l'optique et de l'imagerie, elle a été primée pour son projet Hyper-Eye, un module d’analyse hyperspectrale dédié au diagnostic des maladies de l'œil (vieillissement maculaire, pathologie de la cornée…). Le sérieux coup de pouce d'i-Lab (il peut aller jusqu'à 600.000 euros par projet) permettra à Hoasys d’accélérer sa R&D et la mise sur le marché du module Hyper-Eye™ d’analyse spectrale appliquée à l’ophtalmologie.

 

MyDataModels (actuellement en incubation) travaille avec le groupe Thales pour le projet BlueGard. Il s'agit de réaliser un démonstrateur de système intelligent de surveillance d’approches sous-marines de zones côtières sensibles pour faire face aux nouvelles menaces, notamment l’apparition des drones sous-marins. MyDataModels apporte des compétences uniques pour le traitement des données en faisant appel à l’intelligence artificielle. Le site Thales de Sophia Antipolis amène ses connaissances techniques et opérationnelles en fournissant les équipements sonars immergés (récepteurs et émetteurs), ainsi que les systèmes électroniques. Le partenariat a été établi à l'occasion du "Blue Innovation Challenge" de la Métropole Nice Côte d'Azur.