BioCellChallenge obtient des résultats in vivo inédits

- Actualités des projets

grâce à sa technologie de livraison intracellulaire d’anticorps thérapeutiques

BCC.jpg

BioCellChallenge SAS, spécialisée dans la conception et le développement de molécules dédiées à la livraison dans les cellules vivantes de principes actifs thérapeutiques, annonce aujourd’hui les résultats positifs des tests portant sur l’activité in vivo d’un anticorps thérapeutique.

Les résultats confirment l’efficacité de la technologie ImmunoCellin de

BioCellChallenge, qui permet le passage transmembranaire de l’anticorps.

Aucune toxicité aux doses administrées dans le cadre des tests n’a été observée.

Les tests ont été menés d’avril à juillet 2015 sur 18 souris.

Ils ont montré que la livraison intracellulaire d’un anticorps monoclonal spécifique dirigé contre l’oncoprotéine RAS, impliquée dans de nombreux cancers, permet de réduire significativement la prolifération des cellules tumorales.

Dans 100% des cas, la durée de vie des animaux a été significativement prolongée (+30%). Une guérison a été observée dans 33% des cas.

Aucune mortalité par toxicité ni inflammation n’a été constatée, pas plus que d’évolution anormale de la croissance des souris.

 

La formulation et les propriétés de la technologie de BioCellChallenge permettent de délivrer les anticorps directement à l’intérieur du cytosol des cellules vivantes, sans préparation spécifique préalable et sans avoir à les modifier chimiquement.

L’activité de l’anticorps n’est aucunement altérée.

 

«A ce jour, aucune solution ne permet de transporter efficacement les anticorps à l’intérieur des cellules vivantes. Aujourd’hui, les médicaments qui existent s’adressent essentiellement à des cibles externes aux cellules.

Les anticorps sont des protéines circulant dans le sang et restant à l’extérieur des cellules. Or, dans le cas des cancers, plus de 90% des cibles dérégulées conduisant à la maladie sont à l’intérieur des cellules», explique le Dr Laurent Meunier, fondateur de BioCellChallenge.

« L’internalisation d’anticorps thérapeutiques offre un potentiel colossal en permettant d’atteindre de nouvelles cibles, beaucoup plus nombreuses. Cette approche permet d’attaquer directement la ou les protéines dérégulées chez le patient, alors que de trop nombreuses personnes échappent encore aux traitements anti-cancéreux. »