Concours i-Labs 2019 : trois "incubés" au palmarès !

- Actualités des projets

Un très bon cru 2019 pour l'incubateur Paca-Est! EasyGaN (catégorie "Electronique, traitement du signal et instrumentation"), ExactCure et Mycophyto (tous deux dans la catégorie Pharmacie et Biotechnologies) font partie des 75 lauréats (sur plus de 480 candidats) du prestigieux concours d'innovation.

i-Lab19lauréats

Un excellent cru i-Lab 2019 pour l'Incubateur Paca-Est avec trois de ses incubés au palmarès : EasyGaN, ExactCure et Mycophyto. A cela vient s'ajouter le succès de deux autres lauréats accompagnés par TVT-Innovation, un de ses membres importants : Biocéanor et Ganips. Cette édition du prestigieux concours i-Lab, dont la mission est de détecter des projets de création d’entreprises de technologies innovantes et de soutenir les meilleurs d’entre eux, a couronné aussi les efforts des incubateurs du réseau Retis dont fait partie l'incubateur Paca Est.

Parmi les 75 lauréats dont les 10 Grand Prix (sur plus de 480 candidats), 40 sont issus des Incubateurs de la Recherche Publique et 33 du réseau RETIS, le réseau français des professionnels et experts de l’innovation, soit 45% du palmarès. De quoi souligner la qualité de la sélection et de l'accompagnement. Flash aussi sur les trois lauréats de Paca-Est.

 

EasyGaN : de grands enjeux dans le domaine des ecotechnologies

EasyGaN (catégorie "Electronique, traitement du signal et instrumentation"). Spin off du CRHEA-CNRS à Sophia pilotée par André Bonnardot, elle propose des produits pour la filière GaN sur Silicium. Matériau semiconducteur, le GaN (Nitrure de Gallium) est à la base des LEDs d’éclairage et porte de grands enjeux dans le domaine des écotechnologies. Il ouvre par exemple le champ à de nouveaux composants électroniques notamment pour des applications où l'efficacité énergétique est devenue critique. Il peut également être utilisé pour la conversion d'énergie (chargeurs de batteries, voitures électriques) ainsi que dans l'électronique de puissance ou encore dans le micro affichage (écrans de précision).

Ce qu'apporte EasyGaN est de faciliter la fabrication des nouveaux composants et de faire tomber les coûts. D'où un énorme potentiel : celui de créer une nouvelle activité industrielle et de renforcer l’écosystème français et européen autour des composants GaN. EasyGaN est entré à l'incubateur en juin 2018.

 

ExactCure : un jumeau digital au service de votre santé

ExactCure (catégorie Pharmacie et Biotechnologies). Le projet que mène Fabien Astic, un de ses co-fondateurs, c'est celui de la création d'un jumeau digital au service de votre santé. Construit à partir de vos caractéristiques personnelles, ce jumeau permet de prédire le niveau de votre exposition au traitement (concentration sanguine du médicament) et, in fine, l’effet du médicament. Il permet ainsi de minimiser les risques de surdosages ou de sous-dosages. Les solutions sont embarquées dans des interfaces web/mobiles afin de répondre aux besoins des utilisateurs patients et des professionnels de soin. Ce qui vous permet de suivre l'action d'un médicament sur votre corps aussi facilement que vous suivez sur votre smartphone le nombre de pas que vous faites ou la quantité de calories que vous brûlez lors de votre jogging.

ExactCure, déjà maintes fois primé, est entré à l'incubateur en mai 2017. Il ouvre les portes à la médecine personnalisée et s'adresse aux professionnels de la santé (médecins, pharmaciens) ainsi bien sûr qu'aux patients.

 

Mycophyto : des "champignons magiques" pour une agriculture "durable"

Mycophyto (catégorie Pharmacie et Biotechnologies). Avec ses "champignons magiques", Mycophyto apporte une réponse concrète et réaliste a une agriculture qui se doit d'être à la fois performante et durable pour répondre au formidable défi de nourrir 9,5 milliards d’individus à l'horizon 2050. Cela avec moins de terres cultivables, d’eau, d’énergies fossiles, d’engrais pétroliers, de produits phytopharmaceutiques, et, difficulté supplémentaire, dans un contexte de bouleversement climatique et de fragilisation des sols. Portée par Justine Lipuma, la start-up qui travaille avec Inria et Inra, combine biotechnologie, Big Data et IA. Son objectif : faire jouer les synergies naturelles entre les racines des plantes et des champignons microscopiques (les Champignons Mycorhiziens Arbusculaires CMA).

Présents dans les sols ils permettent aux cultures de mieux capter les éléments nécessaires à leur développement. Les procédés brevetés de Mycophyto se chargent de déterminer le meilleur couple d’interaction plante-CMA, multiplient la concentration des champignons (CMA) présents dans le sol, et maximisent l’interaction symbiotique. Entrée en incubation en juin 2016 et sortie en juin 2018, la start-up vise dans l'immédiat la culture de plante à parfums, aromatiques et médicinales, le maraîchage avec la culture de la tomate et ambitionne de pénétrer dès cette année 2019 le marché de la vigne.