Parkego lance un service de voituriers urbains à trottinette.

- Actualités des projets

La start-up niçoise, qui ambitionne de devenir le Airbnb du parking, s'était illustrée l'an dernier en créant une plateforme collaborative de location de parking entre particuliers. Elle pousse aujourd'hui le concept plus loin et lance, dans le carré d'or de Nice, le premier service, ouvert à tous, de voituriers en trottinettes.

Parkego_voiturier

Une plateforme collaborative de location de parking entre particuliers

La société, fondée en 2014 par deux jeunes entrepreneurs Irfan Ghauri et Clint Hogestyn (respectivement ingénieur chez Intel et Directeur Marketing chez l’Oréal) s'appuie en premier lieu sur une plateforme collaborative de location de parking entre particuliers qu'elle a lancée l'an dernier. Elle regroupe ainsi une cinquantaine de propriétaires de parking. C'est à partir de cette plateforme qu'elle a lancé son concept de voiturier de centre-ville.

Comment ça marche? Un client se rend en voiture dans le centre de Nice. Il téléphone à Parkego via un numéro unique  (06 14 09 68 95) fixe le point de rendez-vous au voiturier qui se déplace en trottinette en moins de 5 minutes pour récupérer et garer la voiture dans l'un des parkings privés du réseau. Une fois son rendez-vous terminé le client rappelle le voiturier pour récupérer sa voiture et payer le stationnement par carte bleue en toute sécurité.

Un tarif de l'ordre de celui des parkings publics

Présenté comme cela, le service de Parkego semble attrayant : il permet à l'automobiliste de gagner du temps pour un tarif avoisinant celui des parkings publics (3€ pour 30 min / 6€ pour 2h / 8€ pour 3h). Dans un premier temps, le service est testé sur la zone géographique du carré d'or niçois du lundi au vendredi entre 9h et 18h. La start-up compte l'étendre avant l'été aux autres quartiers du centre-ville. A terme, elle espère pouvoir développer ses services dans les grandes métropoles européennes surchargées par le trafic urbain et, en gérant les garages et places de stationnement des particuliers, devenir ainsi le Airbnb du parking.

Le concept est en tout cas séduisant. La trottinette peut faire sourire. Mais, une fois repliée, elle permet au voiturier de la mettre dans la voiture qu'il convoie pour pouvoir repartir de suite très vite, une fois le véhicule garé. Reste à voir, à l'usage, si les voituriers en trottinettes arrivent à se connecter facilement avec leurs clients pour la prise et le rendu du véhicule, et si, compte tenu du nombre quand même limité de places de parking privées à proposer, le service ne risque pas d'être rapidement saturé.

 

Source : http://www.webtimemedias.com